Fondement éthique

La philosophie qui sous-tend la pratique de France Venier repose sur les principes suivants :

La personne en demande d’aide, pour résoudre un problème relationnel en contexte de vie professionnelle ou personnelle, est considérée comme un(e) client(e).

De ce fait, elle est, à priori, dans un processus dynamique de prise en charge de sa démarche. La relation avec le thérapeute correspond à un travail de collaboration, d’information mutuelle et de questionnement.

La parole du « demandeur » constitue alors le matériau de base du travail. Elle est le support de l’échange et du processus d’évolution.

La personne possède les informations sur ses besoins, sans en avoir forcément une claire conscience.

L’objectif est donc de développer chez elle de nouvelles compétences, en facilitant un changement d’attitude et une nouvelle perception des situations vécues.

Quelle que soit la demande, cette dernière est considérée comme valide et acceptée sans aucun jugement.

Les échanges se font sur un mode constructif. Les recommandations sont exprimées de manière positive, dans le contenu et dans la forme.

La personne en demande d’aide et le thérapeute sont dans un rapport d’égalité.

corps subtils